Ce blog se consacre surtout à l'utilisation de matériaux récupérés dans la création d'oeuvres d'art.
(cliquer sur les photos pour les agrandir)

lundi 9 novembre 2009

La lessive


Dans cet emballage je mets en valeur la lessive. Tâche ennuyante pour certains, lorsque j'avais 5 ans c'était une occasion de grandir, d'imiter ma mère. J'aimais l'odeur de l'eau de javel et le travail de l'essoreuse. Notre laveuse avait un "tordeur", deux rouleaux entre lesquels on passait le linge pour en extraire l'eau. Ça faisait une grosse galette qu'il fallait secouer.

J'aimais beaucoup aussi la corde à linge. Maman m'a appris l'art de faire de belles cordes à linge. On étend par ordre décroissant de grandeur, les draps en premiers, les serviettes ensuite les débarbouillettes. De plus, il faut classer les éléments similaires par couleur. Cela ajoute à la complexité de la tâche mais quel beau résultat! Encore aujourd'hui j'observe les cordes à linge des autres. J'adore étendre mais je n'ai pas la possibilité de m'installer une corde où j'habite. BOU-HOU-SNIFF...

Sur les photos on voit mon père qui étend les vêtements et moi qui observe. Je ne pouvais pas étendre parce que j'étais trop petite. Papa a tôt fait de remédier à cela en me fabriquant ma propre corde. Quel bonheur! Je pouvais maintenant faire ma lessive de poupée. On voit cette corde dans la petite photo à droite.

Pour créer cet ouvrage j'ai trouvé les papiers parfaits. Soit les "Domestic Godess" de Graphic 45 et celui avec la corde à linge de Cosmo Cricket. Les chipboards de Brenda Walton (K&CO), les petites robes, prennent la vedette dans ce collage. Les accessoires de taille réduite, quand à eux transforment ce cadre en véritable miniature. J'aime beaucoup le sceau en bois et la vieille planche à laver.

Pour terminer l'ouvrage j'ai ajouté une bordure festonnée, prédécoupée de Bazzil et une frange de brins de mohair. Un carnet attaché sur le côté avec la chaudière de métal immortalisent les règles de l'art pour réussir une belle corde. Hum-m-m ...Entre amoureux de corde à linge, on se comprends...

2 commentaires:

Jullie a dit…

Quel joli travail c,est tres bien réussi, j'ai bien aimé la laveuse à tordeur, moi je n'ai pas connu cela mais arrivais t'il que le linge restais pris dans les rouleaux et se déchirais?

Plume a dit…

Bonjour Julie. Oui ça arrivait que le linge bloque dans le tordeur quand on en mettait trop et ça faisait "sauter" le tordeur. Le dessus "poppait" vers le haut. Là on n'avait qu'à détortiller le linge et l'enlever. Fallait pas mettre les bouchées doubles.